Enfonce-toi... par Ana Paola

Enfonce-toi...

Titre de livre: Enfonce-toi...

Éditeur: Eros

Auteur: Ana Paola


* You need to enable Javascript in order to proceed through the registration flow.

Primary: Enfonce-toi....pdf - 37,547 KB/Sec

Mirror [#1]: Enfonce-toi....pdf - 32,108 KB/Sec

Mirror [#2]: Enfonce-toi....pdf - 29,769 KB/Sec

Ana Paola avec Enfonce-toi...

Livres connexes

Une châtelaine de mes amies m’a confié son journal intime sur les événements qui ont bouleversé sa vie ; elle y consigna son expérience de la soumission…
Elle me dira d'ailleurs : « Je suis atterrée, je n’ai rien vu, rien pressenti, aveuglée sans doute par le réveil de mes sens.(…) Mon maître est très exigeant mais j’ai pris un plaisir immense à lui obéir. J’ai découvert son corps, il a redécouvert le mien, ouvert pour lui en totalité… »
***
Extrait :
"(…) Je pensais qu’il allait me regarder – j’ai toujours l’impression de fondre sous son regard – ou bien s’arrêter pour venir à-côté… mais là, me caresser, devant lui… Il le demande, je vais le faire… quant à y trouver du plaisir… !
Du coussin où elles reposent, je ramène mes mains sur mes cuisses puis je remonte doucement vers ma poitrine. Il a déplacé son rétroviseur, je ne vois plus ses yeux. Je ne peux que deviner son humeur. Je vais essayer de faire de mon mieux. J’arrive sur mes seins que je prends en coupe. Chacun de mes pouces va frôler l’aréole en tournant autour du téton. C’est mécanique, les mamelons durcissent, deviennent granuleux sous mes doigts, les tétons se dressent. Je les prends alors en pince, entre le pouce et l’index et une sorte de décharge me parcourt tout le ventre et va résonner jusque dans mon sexe.
Je ferme les yeux pour mieux goûter. Mes autres doigts massent doucement les globes et je continue d’envoyer des décharges dans tout le corps. Ma respiration s’accélère et mon cœur cogne à grands coups. Mon sexe commence à réclamer mes soins. Ma main droite descend ; d’un doigt léger, je glisse sur la fente qui sépare mes lèvres, je la sens qui s’entrouvre. Inconsciemment j’écarte les cuisses découvrant mes nymphes congestionnées que mon doigt va palper. Que c’est bon ! Tout en haut, à la commissure, mon clitoris turgescent exige, implore que je m’occupe de lui.(…)"
***
Récit hautement pornographique réservé à un public majeur et averti (+18 ans).